Comment devenir un bon orateur en partant de zéro !

 au haut de mes 22 ans, l’une des choses que l’on me répète souvent est que j’ai une bonne aisance orale. Et pourtant, de nature timide et réservée ça n’a pas toujours été le cas. J’étais le genre de fille qu’il fallait interroger par dépit, sinon on ne connaîtrait pas le son de ma voix de l’année. Si j’ai pu réussir à développer mon sens de la communication orale, croyez-moi, vous aussi !

La communication orale est une compétence importante à maîtriser. Celui qui maîtrise l’art oratoire dispose assurément d’un outil puissant dans son cartable.  

Même si certaines choses mettent des années à se mettre en place, nous avons forcément des choses à apprendre de la façon dont communique les meilleurs orateurs pour nous en inspirer.

Tout comme les enfants, parler demande de la pratique. Et pourtant, cet exercice peut devenir un vrai complexe pour certains face à un public.

Vous êtes un orateur débutant ? Souvent gêné ou inquiet à l’idée de prendre la parole en public ? Voici 6 étapes qui vont vous aider à démarrer qui m’ont plutôt bien servi :

  1. Avoir un modèle

Lorsqu’on n’y connaît rien à l’art oratoire, il est difficile de débuter. N’hésitez pas à trouver des orateurs (décédé ou non) que vous admirer et/ou qui peuvent vous inspirer. Ainsi vous pourrez piquer quelques-unes de leurs compétences.

Exemple d’orateurs d’exception : Obama, Churchill, Jobs…

  1. Votre vocabulaire

Une étude française a démontré que les personnes possédant un vocabulaire “de base”, utilisaient jusqu’à environ 2 000 mots pour une personne lambda. Une personne au vocabulaire cultivé utiliserait 4 000 mots voir plus.

Certes, vous n’avez peut-être pas un vocabulaire large, mais ce qui va faire de vous un bon orateur va être la facilité avec lequel vous allez choisir les bons mots. 

Le secret pour avoir un bon vocabulaire est simple : il faut en acquérir et l’utiliser.

  1. L’humour

Si vous êtes quelqu’un d’hilarant, c’est votre moment de gloire ! 

L’humour captive l’attention du public, surprend et si le public y répond positivement c’est que votre message est passé !

Si vous n’êtes pas de nature hilarante : osez l’humour ! 

Ici l’humour ne consiste pas à raconter une blague, il suffit d’une remarque, d’un avis humoristique. Essayer de surprendre. 

De plus, l’humour est idéal pour lutter contre le stress.

  1. Utiliser le silence

Quelque chose de puissant chez les orateurs est leur faible tendance à hésiter. Et pour cause, ils utilisent le silence. 

Le silence vous donnera une faible tendance à hésiter, au point que vos phrases pourraient être réécrite sans rien supprimer. 

En cas de bafouillement, évitez les “heu” , “genre”, “tu vois”… 

Au moins tu hésites, au plus tu sera convaincant !

  1. La diction

La diction est l’assaisonnement de votre éloquence. Il vous permettra de paraître intelligent, sûr de vous, et charismatique.

Il est important de rester compréhensible et de bien articuler. Et pour cela, il existe de nombreux exercices.

Au plus vous travaillerez votre diction, au mieux vous formerez vos mots avec votre bouche et votre message sera beaucoup plus clair et compris.   

  1. S’exercer

Une règle d’or : répétez sans cesse.

Prenez la parole et voyez si vos pensées deviennent facilement des mots.

La communication orale s’accommode mal de l’improvisation, à moins que vous ne soyez vraiment bon dans ce domaine.

Ma professeur d’économie et social en terminal nous disait toujours :  “Vous savez que vous avez compris le cours, qu’une fois que vous êtes capable de le retranscrire à l’oral de façon claire. »

Vous êtes désormais prêt à faire vos premiers pas. Comme les enfants, au début on se débat pour tenir débout, mais une fois que l’on maîtrise la marche, elle devient notre moyen de transport pour avancer. 

 

En réalité l’oral est pareil, c’est un obstacle pour beaucoup de gens mais une fois maîtrisée elle emmènera votre pensé encore plus loin.


 

Savoir parler en public va désormais faire parti de vos atouts.


Si vous voulez en savoir plus sur les fondamentaux de la communication, consultez notre catalogue de formation.



Prescillia Nsimba — responsable de formation des fondamentaux de la communication 

Comment (1):

  • Melvyn Hatilip
    Reply

    Franchement c’est très intéressant, et ça me donne encore plus envie de m’améliorer à l’oral.

Add comment: